logo article ou rubrique
Compte rendu réunion SPI déchets du 26-11-2019 à mantes la jolie
Article mis en ligne le 28 novembre 2019

Les documents présentés pendant la réunion seront accessibles sur le site du SPI

la réunion à été enregistrée (j’espère que nous aurons l’intégralité des échanges ....mais j’ai un petit doute au regard de mes accusations contre la DRIEE et CALCIA , le PRÉFET et le PROCUREUR ( qui classe 100% sans suite les plaintes ).
Le compte rendu « officiel » qui a été soigneusement nettoyé des questions gênantes.

pour le SPI OBJECTIF pas plus de 50% des déchets mis en décharge
pour 2018 c’est raté +8% par rapport objectif.

 une loi « antigaspi » est en cours

pour l’incapacité à retraiter certains plastiques et autres j ai suggéré l’obligation avant mise sur le marché d’un produit ,une homologation type ACV analyse du cycle de vie pour que le « recyclage » soit intégré, sans cette homologation, interdiction de commercialisation .
Les personnes de la DRIEE à la tribune ont noté cette suggestion.
Sur les déchets ,ceux du BTP sont l’écrasante majorité (mr Léonardi dir adjoint DRIEE) pour les déchets ultimes (ceux qu’on met dans les alvéoles des décharges de classe 1 comme Guitrancourt)
objectif -30% puis -50% démarre en 2020

à court terme les filières de recyclage sont saturées donc plus cher à la tonne

  • pas de capacité incinération sur stock actuel
  • envoi vers site de stockage
  • hausse des prix

cela explique :

  • dépassement tonnage admissible annuel
  • donc dépassement capacité technique
  • donc incendies .....il a nommé dépôt de st Ouen et un site dans le 77

15 incendies grandes ampleurs en 2019

j ai parlé des dépôts sauvages et du classement sans suite à 100% par le procureur qui fait donc porter sur les citoyens la charge financière qui normalement incombe aux dépositaires.

réponse DRIEE : dans la loi anti gaspillage l’hypothèse est de faire payer les dépôts BTP par la filière BTP

PRPGD plan régional de prévention et de gestion des déchets
projection 6 à 12 ans soit de 2026 à 2031

j’ai pensé poser la question sur la saturation de la carrière de Guitrancourt et sa fermeture en 2040 mais j’avais en écho la réponse de la consultant de GPSEO (réunion de Brueil) ou il ne se « projetait » pas aussi loin .....20 ans c’est rien à l’échelle d’une mégalopole comme paris et les 12 millions de FRANCILIENS

j’ aurai l’occasion d’y revenir dans ...la réunion de demain aux Mureaux

ensuite a été abordé tout un chapitre sur la planification sur les moyens/tonnages déchets à lire dans le résumé (site SPI quand il sera dispo). Le programme s’appelle ILE DE FRANCE PROPRE

 Déchets du BTP

  • 33 millions de tonnes par AN
  • OBJECTIF 70% valorisé en 2020
  • diminution des OMR (ordures ménagères) en incinération
  • TGAP (taxe) 20 euros la tonne en 2021 va exploser à 65 euros (mais j’ai pas entendu la date)

coût des dépôts sauvages (un fléau pour les communes)

  • 7 à 15 euros par personnes/an pour une moyenne à 11 euros équivalent à 44 000 euros pour JUZIERS
  • COÛT de 700 à 900 euros .....sans parler AMIANTE

FEDEREC (fédération professionnelle des entreprises de recyclage)

  • 8 syndicats régionaux
  • 12 filières
  • Région GRAND EST à la pointe .

 les chiffres (federec )

  • le recyclage c’est une économie de 21 millions de tonnes de CO2 soit 18% des émissions du parc automobile.....je vous laisse faire le calcul pour l’ensemble des voitures
  • pas de précision sur le ratio véhicule particulier et poids lourds.
  • ile de FRANCE 20% des déchets collectés en FRANCE alors que nous représentons 17.9 % de la population Nationale
  • pour le BTP c’est 25 %
  • pour acier 50% produit en chine
  • le plastique seulement 25% « traité »....
  • en 2017-2018 augmentation stockage des déchets suite refus des CHINOIS de récupérer les emballages

les pays nordiques .

pas de déchets nucléaires mais énergie tirée du traitement des déchets

 Sur le grand paris

  • 200 kms de métro
  • 68 gares
  • 130 chantiers en cours
  • 4 tunneliers
  • 45 millions de tonnes d’excavation entre 2016 2027 avec le maxi entre 2020 et 2022
  • 8 millions /T au 30 09 2019
  • 9 millions à ce jour depuis début
  • 10 millions fin de cette année
  • confirmation des 50 000 tonnes pour la cimenterie de gargenville
  • 90 % ont été déversé ( sur les 8M/t) département 77
  • 10% yvelines

en terme juridique , les excavations sont des « déchets », pour les responsables du GRAND PARIS « déblais » plus facile à caser que « déchets »

ce qui est excavé est classé en deux catégories
4 sous catégories pour ce qui est creusé
2 pour ce qui sort des tunneliers

 engagements de SGP

TRACABILITE
MODE ÉVACUATION ......majoritairement CAMION
VALORISATION ...............comme cimenterie

25 t camion
2500t barge
1400t train ......BARGE et TRAIN ....plus complexe mais en réalité comprendre PLUS COÛTEUX

mr Maillet ( SGP )

l’ile de FRANCE est déficitaire en terre végétale et après ça on veut bousiller 550 hectares...

la valorisation des déchets du GP
c’est aujourd’hui 50 000 tonnes (via CALCIA) sur 8millions de tonnes

soit 0.006%

 Conclusion

pour la fin de la réunion, j ai :

  • dénoncé l’usage de ces déchets « valorisés » dans la cimenterie cause des énormes nuage de poussière en relation avec le broyage puis la cuisson.
  • dénoncé la responsabilité de la DRIEE ( PICARD adjoint de KALTENBACHER absent )
  • dénoncé la responsabilité de CALCIA ( de CHENADEC pdg présent dans la salle )
  • dénoncé la lâcheté des politiques qui connaissent la situation et qui cautionnent par leur silence

On peut rêver d’une rébellion des habitants et surtout des associations, car derrière la pseudo économie circulaire de la vision politico-industrielle, il y a encore et toujours notre secteur qui est tantôt pillé, tantôt souillé .

il faut clairement s’opposer au traitement « valorisation » par la cimenterie qui n’est que le moyen pour HEIDELBERG de garder sous perfusion son site pourri, la cimenterie doit être reconvertie. Le fonctionnement en centre de broyage est un scandale

Philippe Laborde