Yvelines : Calcia abandonne son projet de carrières dans le Vexin !

Medhi Gherdane, Le Parisien, 18 Novembre 2020

Article mis en ligne le 18 novembre 2020
dernière modification le 19 novembre 2020

Il n’y aura pas de nouvelles carrières à ciment dans le Vexin. Le groupe Calcia vient d’annoncer son intention d’abandonner ce dossier qui déchaîne les passions depuis plusieurs années dans le nord des Yvelines.

Les instances représentatives du personnel en ont été informées ce mercredi matin. La question sera débattue à partir du mois de décembre et pour plusieurs semaines avec des représentants des salariés. Mais son issue ne fait guère de doutes.

Dans un communiqué, le géant français du ciment explique renoncer en raison de « nombreux recours » déposés ces derniers mois. Des associations de défense de l’environnement s’étaient en effet opposées au projet, multipliant les manifestations, les pétitions et les occupations du site. L’emplacement des carrières était prévu dans le parc naturel du Vexin, sur des terrains agricoles et dans un secteur pourtant protégé.

Récemment, des élus parmi lesquels Pierre Bédier, le président (LR) du conseil départemental, avaient eux aussi rejoint l’opposition après l’annonce de Calcia de déménager son siège social des Yvelines vers les Hauts-de-Seine. Cette prise de position avait semblé porter un ultime coup aux desseins du groupe dans le département.

Conséquence de cet abandon, l’usine de Gargenville, qui devait transformer le calcaire issu des futures carrières en ciment, va drastiquement réduire son activité. Elle deviendrait, dès l’année prochaine, un « simple » espace de broyage, recevant la matière première d’autres sites français. On estime que 58 des 93 postes seraient supprimés. « Nous ne pouvons pas nous prononcer sur d’éventuels licenciements car des reclassements sont d’abord prévus », prévient un porte-parole de Calcia.

Le communiqué du 18 Novembre 2020

Source :le parisien


Documents
communique_calcia.pdf 443.3 ko / PDF