Coronavirus, humour
Article mis en ligne le 1er avril 2020
dernière modification le 19 mai 2020


Car l’humour est essentiel dans cette période de confinement.

 Télétravail

 Biodiversité

 Journal d’un confiné

JOUR 1
Mercredi 18 mars. Premier jour à quatre à la maison. Journée ensoleillée, les enfants ont pu profiter du jardin. Pas encore de nouvelles de la maîtresse, j’imagine qu’il faut le temps de s’organiser. Ce midi, apéritif en famille, jeux l’après-midi ; Mathilde avait fait un gâteau au chocolat pour le goûter. Petit air de vacances !
JOUR 2
Jeudi 19 mars. Première tonte de l’année ! J’adore l’odeur de l’herbe coupée. Les arbres sont en bourgeons, les tulipes sortent de terre, les premiers jours de printemps sont toujours agréables !
Foot avec les enfants qui ont fini par se disputer, comme toujours. La vie s’organise tranquillement.
JOUR 3
Vendredi 20 mars. Les premiers devoirs sont tombés pour Mathis : révisions sur les divisions. Surtout rester calme...
Léa fait des dessins pour papa et maman. Trop mignon.
JOUR 5
Dimanche 22 mars. Le jardin est au carré, on dirait Versailles ! Comme quoi il y a toujours du bon à prendre ! Mathilde a les mains dans la farine la moitié du temps : gare aux kilos en trop !
Léa a épuisé la moitié du stock de pages blanches, c’est moche pour la planète.
Côté divisions, on rame...
JOUR 7
Mercredi 25 mars. Si Mathis me demande encore une fois ce qu’est un dividende, je lui fais manger son cahier !
Léa a enfoncé toutes les pointes de feutres et chouine à longueur de journée.
Mathilde s’est lancée dans la confection d’un gâteau roumain à la purée de marrons et aux pruneaux. Est-ce vraiment une bonne idée ? Le temps commence à sembler long.
JOUR 10
Samedi 28 mars. Je crois que mon fils est con, j’ai abandonné la division. On a une semaine de retard sur le travail envoyé par la maîtresse. J’ai vomi le gâteau aux marrons.
JOUR 11
Dimanche 29 mars. La caisse à outil est nickel, j’ai rangé mes clefs plates par ordre de grandeur, les marteaux par ordre croissant de poids. J’ai trié tout ce qui pouvait se trier dans la maison : clous, vis, boutons, punaises (par couleurs), slips.. Je commence à voir flou.
JOUR 14
Mercredi 1er avril. On continue sur le passé simple. La décence m’oblige à me taire. ..
JOUR 15
Je rédige une lettre à l’attention du pape pour faire canoniser la maîtresse de mon fils. J’ai envie d’écouter Céline Dion en passant l’aspirateur dans le garage. Je crois que ça va pas le faire.
JOUR 16
Vendredi 3 avril. « Les enfants prenâmes le goûter sur la terrasse ». Bon c’est fois-ci c’est clair, Mathis n’aura pas non plus le prix Nobel de littérature... J’ai envie d’épouser sa maîtresse...je crois que je commence à délirer...
Léa regarde la télé H 24.
Mathilde a commencé une pièce montée à cinq étages. Je le sens pas trop. J’ai déjà pris cinq kilos...
JOUR 17
Samedi 4 avril. Je crois que j’ai chopé un Gilles de la Tourette avec ce putain de passé simple de merde !
La pièce montée s’est cassé la gueule.
J’ai des hallucinations, les dessins de ma fille me parlent !
JOUR 18
Dimanche 5 avril. Pour la première fois de ma vie, j’ai prié Dieu...
JOUR 19
J’ai bouffé la page du livre de conjugaison. Problème réglé...
JOUR 20
Passé la journée à chercher le chien, on l’a perdu !
JOUR 21
Merde, c’est vrai, on n’a pas de chien ! J’attaque ma cinquième bière de la journée.
Léa ressemble à un lapin qui aurait attrapé la Myxomatose.
JOUR 30
36 mars. Je suis sûr d’avoir vu passer la maîtresse de Mathis dans la pâture derrière chez nous : elle promenait son Bescherelle en laisse.
Je vais reprendre un ricard …
JOUR 31
J’ai les dents qui grattent, je transpire des yeux. Je me rends compte que mon slip est à l’envers. Comme je le porte au-dessus mon pyjama, j’ai l’air encore plus con.
JOUR 32
An 3020 après ma belle-mère. Plus de farine dans les magasins, Mathilde est prostrée sur une chaise dans la cuisine, elle fait la conversation au four.
Mathis essaye de diviser le passé simple. Léa bave devant la télévision. Les stocks de Ricard sont épuisés. Au secours...
JOUR 40
37 avril 2028. Oh putain on a remonté le temps ! Il se passe des trucs bizarres... Il y a une dame dans ma cuisine qui pleure en regardant le four, je ne sais pas du tout qui c’est. Et cette petite assise dans le coin qui regarde en ricanant, elle me file les jetons. De toute façon je ne sais plus comment je m’appelle. Je ne sais même plus pourquoi j’écris. C’est la fin...
JOUR 50
Il s’est passé quelque chose. Il y a des gens partout, on entend « c’est fini ! », « C’est fini ! », « Plus de confinement ! ». Je ne sais pas ce qu’il se passe. Je sors pour voir. Je m’y reprends à trois fois avant de savoir enfin passer la baie vitrée. Je respire à pleins poumons. Je tombe dans les pommes. Direction les urgences.
JOUR 60
Vendredi 15 mai. Reprise du travail depuis une semaine. Mathilde, Mathis et Léa vont bien. La vie a repris son cours normal, si ce n’est que j’ai du cholestérol, du diabète, des troubles de la personnalité (mon double ne parle qu’au passé simple et cherche à diviser tout ce qu’il peut, c’est un peu pénible...) Mais bon nous en sommes sortis vivants ! Rendez-vous demain chez la psy, 15h30...

 Les artisans

Les problèmes des boulangers sont croissants… Alors que les bouchers veulent défendre leur beefsteak.
Les éleveurs de volailles se font plumer, les éleveurs de chiens sont aux abois, les pêcheurs haussent le ton !
Et bien sûr, les éleveurs de porcs sont dans la merde, tandis que les céréaliers sont sur la paille.
Par ailleurs, alors que les brasseurs sont sous pression, les viticulteurs trinquent.
Heureusement les électriciens résistent.
Mais pour les couvreurs, c’est la tuile
Et certains plombiers prennent carrément la fuite.
Dans l’industrie automobile, les salariés débrayent, dans l’espoir que la direction fasse marche arrière.
Chez EDF, les syndicats sont sous tension, mais la direction ne semble pas au courant.
Les cheminots voudraient garder leur train de vie, mais la crise est arrivée sans crier gare, Alors… les veilleurs de nuits, eux, vivent au jour le jour.
Pendant que les pédicures travaillent d’arrache-pied.
Les croupiers jouent le tout pour le tout, les dessinateurs font grise mine, les militaires partent en retraite, les imprimeurs dépriment et les météorologistes sont en dépression.
Les prostituées se retrouvent à la rue.
Les Routiers sont déroutés !
Amies et Amis, c’est vraiment une mauvaise passe....

Mais rarement les banquiers perdent au change.

 Scénario Parano

Message d’un copain (assez amateur de cinéma...)
"Ceci est le scénario paranoïaque qui a germé dans le cerveau tourmenté de mon ami Bad Doktor. Je suis sûr qu’il ne vous laissera pas indifférent ."
1 - Le réchauffement climatique menace l’humanité toute entière.
2 - D’abord dubitatives, les différentes nations prennent progressivement conscience du danger. Mais les mutations nécessaires aux transformations des sociétés pour freiner son impact s’avèrent difficiles à faire accepter en quelques décennies, surtout pour les nations démocratiques.
3 - L’humanité est devant un danger difficilement quantifiable et dont les impacts sont progressifs et incertains. Il est à noter que même si le spectre de la fin du monde a déjà été brandit maintes fois dans l’histoire humaine, c’est la première fois qu’il l’est par la Science, l’esprit et la raison.
4- Cependant la menace est flottante, les rapports du GIEC sont imprécis et surtout il s’agit d’un consortium intergouvernemental d’experts donc discutable et suspect pour chaque gouvernement.
5- Début du 3ème millénaire, la Chine et les USA sont en concurrence dans la course aux capacités de calcul. Au milieu des années 2010, la Chine passe devant les USA. Par la suite la Chine est la première nation à se doter, en secret, d’un nouveau supercalculateur quantique dépassant toutes les capacités de calcul des autres nations.
Cela leur permet de déterminer avec certitude la date du point de basculement climatique et la fin de l’humanité avec une précision qui approche celle d’une météo à 24h ... mais sur des décennies.
Les prévisions montrent, malgré tous les efforts qui pourront être entrepris par les différentes nations démocratiques, principales contributrices au monde carboné, un point de bascule en 2037, au plus tard. Puis une augmentation de température exponentielle en tous points du globe en 6 ans avec disparition rapidement progressive de toute végétation, toutes espèces animales, toute vie, puis toute eau à l’état liquide. Une réaction en chaîne avec absence de toute rétroaction régulatrice.
Une combustion du biotope en quelques années seulement.
6 - Les questions philosophiques et éthiques sont discutées et pesées au sommet du pouvoir par les plus hauts dignitaires du Parti. Cependant aucune considération morale, philosophiques et éthique ne peut-être mise en balance avec la sécurité du Céleste Empire. Il apparaît urgent et indispensable, avant qu’il ne soit trop tard, de provoquer une décroissance brusque et importante des activités carbonées humaines, et ceci de façon durable, il en va aussi de la survie de l’humanité et de la planète Terre telle qu’on la connaît.
La Chine doute fort que si le monde démocratique, faible à ses yeux par définition, était mis au courant de l’imminence de la menace il aurait les capacités à réagir efficacement. Une déstabilisation géopolitique pourrait même s’en suivre, et le risque d’une guerre mondiale que l’Empire du Milieu veut éviter.
7- En 2017 une opération secrète est lancée, connue de quelques scientifiques, militaires et membres du gouvernement de Pekin.
Il s’agit de provoquer une pandémie qui provoquera, à terme, l’extinction des 3/4 de l’humanité et diminuera de 97% la production carbonée mondiale.
8 - Leurs hypothèses validées par leur supercalculateur et leurs scientifiques montrent qu’une pandémie virale agressive pourrait tout d’abord stopper net l’économie mondiale. La Chine serait d’abord économiquement impactée comme le reste de l’humanité mais se relèverait beaucoup plus vite. Et surtout elle n’aurait à aucun moment de problème vital d’approvisionnement, étant devenue depuis longtemps l’Usine du Monde. Une décroissance économique mondiale lui permettra à nouveau de retrouver son indépendance alimentaire et énergétique (dont elle n’est jamais loin restée) en diminuant fortement sa productions en produits manufacturés (chute vertigineuse et brutale des exportations), réorientée vers son marché intérieur.
9- Les études sont menées dans un laboratoire secret de l’armée copié sur le modèle de l’Institut de Virologie de Wuhan classé P4 installé, développé et inauguré en collaboration avec la France entre 2004 et 2017.
Le Coronavirus pris comme modèle d’expérimentation suite aux dernières épidémies de SRAS et MERS, sera manipulé en laboratoire. Extrêmement contagieux, il a la particularité de provoquer des affections pulmonaires souvent bénignes, parfois mortelles. Sa dangerosité intermédiaire lui permettra de se diffuser très largement dans les populations avant que des mesures radicales soient prises avec retard par les différentes nations.
Ce virus manipulé génétiquement à aussi la particularité de pénétrer le système nerveux central, via les nerfs olfactifs au niveau du rhinopharynx.
Il peut provoquer rarement des symptômes neurologiques lors de la primo-infection, souvent une anosmie, rarement une encéphalite. Sa pathogénicité cérébrale paraîtra tout d’abord anecdotique aux scientifiques du monde entier.
Ce virus a aussi la particularité de ne pas être saisonnier, ainsi il pourra recirculer plusieurs fois autour du globe pour infecter à nouveau les populations jusqu’à atteindre un taux de 84% de personnes infectées, hors Chine.
La persistance virale au niveau neurologique, même en cas de vaccination ou de traitement, provoque une atteinte neurodégénérative proche de celle de la maladie d’Alzheimer chez 87% des personnes infectées, quelque soit l’âge, en seulement 3 à 5 ans. Le variant créé en laboratoire ressemble en tous points à un variant animal naturel, et même une analyse moléculaire fine ne peut retracer l’existence et l’origine de sa manipulation génomique.
En parallèle un vaccin efficace dans 82 % des cas est développé et testé en Chine. Ces expériences sont menées à marche forcée sur l’animal puis sur des prisonniers de 2013 à 2018.
10- En 2017 disparition de Meng Hongwei président d’Interpol, dans des conditions mystérieuses.
11- Entre 2019 et 2020 diffusion du virus organisée à Wuhan. Le choix du lieu est déterminé avec soins.
Pour le pouvoir chinois il faut que ce Coronavirus provienne des régions habituellement à l’origine de ces zoonoses.
En sacrifiant une toute petite partie de sa population et très transitoirement son économie la Chine ne pourra pas être suspectée.
La proximité du laboratoire P4 de Wuhan, laissera penser à un possible accident de confinement du virus, ou à une coïncidence invraisemblable, mais pas plus. Le laboratoire militaire secret dont provient effectivement le virus est lui à 2700 km de Wuhan. Si la CIA connait son existence depuis 2018, il est cependant impossible de savoir ce qui s’y déroule.
12- Pandémie. En Chine, foyer initial l’épidémie, elle est rapidement circonscrite. Un hôpital militaire préfabriqué de 1500 lits est monté en 10 jours... des mesures de confinement strictes sont établies très tôt. Quand la pandémie est suffisamment étendue en Occident, l’Empire du Milieu se mure. La Chine ferme ses frontières aux étrangers le 26/03/2020.
Un vaccin est "testé"en Chine. Il est en réalité le fruit de quelques années de travail secret en laboratoire en amont et a été administré à leur insu à une partie de la population Chinoise à la faveur de banales campagnes de vaccinations gouvernementales contre la rougeole etc... sur plusieurs années.
Le vaccin et diffusé dans le monde entier bien après la fin du confinement en Europe et aux USA, fin 2020. Des laboratoires occidentaux emboîtent le pas à la Chine et diffusent aussi leurs propres vaccins.
Cependant le virus a eu le temps de recirculer plusieurs fois, donnant des cas sporadiques de détresse respiratoire, mais ne saturant pas cette fois les capacités des différents systèmes de soins, qui ont été augmentées.
13 - À partir de 2023, le monde périclite avec une augmentation exponentielle des cas de démences inexpliquées, de "maladies d’Alzheimer" de plus en plus précoces, un effondrement de la natalité et à nouveau de toutes les économies. Les ressources intellectuelles, médecins, chercheurs, décideurs et politiques encore valides se font rapidement trop rares pour pouvoir en chercher efficacement la cause et trouver une solution au problème de cette décadence de masse.
Dépression, démotivation, désorientation et désorganisation sociétale amènent rapidement au chaos et à l’effondrement sans qu’aucune réaction de nos sociétés ne soit possible. Une extinction de masse. Puissance économique, armée, arsenal nucléaire se révèlent inadaptés et inefficaces devant les ravages de l’ingénierie viro-génomique.
14- La Chine et la Russie, seules puissances encore structurées, vont s’accorder pour façonner un monde nouveau.

Et la réponse du copain..

Il est chouette ton scénario complotiste et désespéré . Ça me plait Mais faudrait y mettre un ou deux chinois gentils et traitres à l’empire (2 bons jaunes anti communistes fan de new wave anglaise ) quand même pour qu un producteur hollywoodien veuille produire un truc aussi paranoïaque et peu politiquement correct , voire raciste . Faire en sorte que ça finisse pas tout à fait en eau de boudin pour nous . Il y aurait un James Bond aryen quand même qui sauverait l’humanité entière avec l aide des 2 gentils chinois qui lui donnerait le vaccin a temps pour sauver l élite du vieux monde .
Mais quand même une bonne partie de l humanité aurait déjà peri , surtout des Africains et des sud américains parce que le virus attaquerait dans sa forme dégénérative en priorité une population très jeune dont le cerveau est encore en développement .
Comme ça l honneur de l Occident serait sauf et on pourrait envisager un avenir planétaire plus serein en attendant la conquête galactique d une autre planète à occuper .